Le plastique à usage unique: deux tendances

Novembre 2020

Au cours de la dernière année, plusieurs organismes ont dénoncé le manque d’initiative pour réduire les différents contenants de plastique au Québec. Plusieurs municipalités ont commencé à réglementer l’utilisation du plastique à usage unique dans vos magasins. On peut penser à la Ville de Bromont, qui a interdit, l’automne dernier, tous les types de sacs de plastique chez les détaillants. La Ville de Montréal voulait, d’ici la fin de l’année, interdire les sacs d’emplettes.

Concernant la Ville de Montréal, celle-ci a déposé son Plan directeur de gestion des matières résiduelles 2020-2025 et elle entendait déposer un projet de règlement cet automne pour interdire l’utilisation de certains plastiques à usage unique.

De plus, dans le Bas-Saint-Laurent, la MRC de La Mitis a également décidé de développer une stratégie de bannissement des plastiques à usage unique. Elle permettra une transition pour les détaillants. C’est une approche concertée et intelligente.

La pandémie actuelle a changé la perception des consommateurs. Dans une étude publiée en août dernier, l’Université Dalhousie démontre que les Canadiens, malgré qu’ils demeurent préoccupés par le plastique demandent aux gouvernements d’être plus patients dans leurs actions.

Selon Sylvain Charlebois, directeur du Laboratoire de sciences analytiques agroalimentaires de l’Université Dalhousie, « cette crise a affecté nos perceptions sur le plastique. On doit comprendre que les gens ne s’y opposent pas nécessairement à long terme, mais qu’avec […] une deuxième vague, ils ne veulent pas que les autorités aillent trop vite ».

Selon cette étude, en 2019, tout près de 74 % des Canadiens se disaient « plutôt ou tout à fait d’accord » avec le bannissement des plastiques à usage unique. Cette année, ce chiffre a chuté de plus de 15 points, pour atteindre 58 %. Environ 27 % des citoyens se disent maintenant en « désaccord » avec la mesure, alors qu’ils n’étaient que 10 % à l’être l’an dernier.

MRC de La Mitis

Cet été, la Municipalité régionale de comté (MRC) de La Mitis a présenté une stratégie pour réduire l’usage du plastique à usage unique sur son territoire. Les articles visés sont les sacs d’emplettes à usage unique ainsi que les emballages et les produits de plastique numéro 6 expansé (styromousse) et de plastique sans numéro pour consommation sur place ou pour emporter (assiettes, bols, pailles, ustensiles, bâtonnets à café, verres, plateau, barquettes).

La MRC a été pragmatique dans son approche avec plusieurs exemptions, dont les sacs d’emballage en plastique utilisés à des fins d’hygiène pour les denrées alimentaires et ceux pour les produits alimentaires en vrac et les barquettes pour la nourriture qui demande une préparation supplémentaire avant de pouvoir être mangée (les barquettes pour la viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer).

En espérant que l’approche responsable et réaliste de la MRC de La Mitis inspire les autres MRC et les municipalités du Québec.

91 de 95