Diminution de la période d’isolement à 5 jours

Janvier 2022

En fonction des mesures émises cette semaine par la Direction générale de la santé publique, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a présenté les critères en ce qui concerne la période d’isolement de cinq jours.

D’après les directives de la CNESST, dès l’apparition de symptômes s’apparentent à la COVID-19, comme la fièvre, la toux, les maux de gorge, la perte de goût ou d’odorat, un travailleur devra se mettre immédiatement en isolement pour au moins cinq jours.

Au bout de ces cinq jours, cette personne peut retourner au travail si :

  • Elle est adéquatement vaccinée;
  • Elle n’a pas fait de fièvre lors des dernières 24 heures;
  • Ses symptômes ont régressé.

Si ces conditions ne sont pas remplies, elle devra se soumettre à une période d’isolement de dix jours.

Les personnes ayant eu un contact à risque élevé, c’est-à-dire les personnes habitant le même domicile, les partenaires sexuels et les couples qui n’habitent pas ensemble, doivent s’isoler pendant cinq jours avec la personne. Elles peuvent ensuite sortir de leur isolement, mais porter le masque cinq autres jours et respecter une distanciation de deux mètres.

Pour ce qui est des contacts modérés, soit de plus de 15 minutes sans masque, il faut surveiller les symptômes pendant 10 jours. Il n’est pas nécessaire de s’isoler pour les personnes doublement vaccinées, si elles portent un masque lorsqu’elles ont plus de 12 ans.

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a produit un document des considérations pour un retour au travail devancé dans un contexte de rupture de services pour les travailleurs essentiels. Pour l’INSPQ, le retour devancé d’un travailleur en isolement sur le lieu du travail doit être une solution de dernier recours. Vous y trouverez notamment les mesures à mettre en place pour un retour sécuritaire du travailleur, soient:

  • Mesures préventives adéquates dans le milieu de travail (distanciation physique minimale de deux mètres, port d’un masque de qualité par tous, bien ventiler les locaux, assigner le travailleur à une seule installation et un seul département, etc. );
  • Environnement permettant d’isoler le plus possible le travailleur de ses collègues et des clients (grandeurs des locaux, repas et pauses pris seul dans un local qui est non partagé, etc).

Pour toutes les informations, vous pouvez consulter le document ici.

34 de 694