Dégustation en magasin: l’inaction du gouvernement caquiste

Mai 2022

En juin 2018, le parlement québécois a adopté le projet 170, qui modernisait le régime juridique applicable aux permis d’alcool et qui modifiait diverses dispositions législatives en matière de boissons alcooliques. À la suite de ce projet de loi, le gouvernement a formé un comité consultatif, à l’automne 2018, dans le but de modifier le règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques. Les travaux se sont déroulés jusqu’au mois de janvier 2020. Depuis ce temps, aucune communication n’a été faite de la part de la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJ) auprès des partenaires.

À plusieurs reprises, nous avons fait des demandes de rencontres avec la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, pour lui exposer les divers enjeux reliés aux permis d’alcool qui nous concernent, incluant la possibilité de faire déguster par nos employés, les produits d’alcool. À chaque demande de rencontre, nous avons été redirigés soit vers la Régie, soit vers l’attachée politique au dossier. Depuis plus de deux ans, rien ne bouge dans ce dossier malgré que la grande majorité des intervenants sont favorables au fait que nos employés puissent faire déguster des produits à nos clients. Cependant, le gouvernement n’a pas hésité à modifier la loi pour permettre aux restaurateurs de livrer directement de l’alcool par un tiers. Il serait temps que la ministre de la Sécurité publique accepte d’échanger avec ceux qui se sont tenus debout depuis deux ans pour nourrir les Québécois en pleine pandémie.

96 de 96