Des échanges prometteurs

Février 2021

Plusieurs personnes ont remarqué, au cours de l’année 2020, des changements de comportement dans la vente et la distribution de l’alcool au Québec. Même si les détaillants respectent l’ensemble des lois et des règlements en vigueur, d’autres joueurs de l’industrie tentent de contourner ou de modifier les règles établies.

Si les restaurateurs peuvent vendre pour emporter des vins d’importation privée avec de la nourriture, pourquoi une fromagerie ne pourrait-elle pas faire la même chose? Si un « Brew pub » peut vendre de la bière dans un contenant pour emporter à ses clients, pourquoi un magasin d’alimentation ne peut-il pas vendre de la bière en fût pour emporter? Si les employés de la SAQ peuvent faire déguster les produits aux clients, pourquoi nos employés ne peuvent-ils pas le faire dans un dépanneur?

Le comité Bières et Alcool de l’association s’est rencontré cet automne et il a identifié plusieurs solutions intéressantes. À la suite de cette rencontre, l’ADA a échangé avec le ministre de l’Économie et de l’Innovation (MEI), Pierre Fitzgibbon, et son sous-ministre pour leur faire différentes suggestions. Nous demandons au gouvernement de permettre davantage d’équité envers les différents détenteurs de permis, ainsi qu’une expérience bonifiée pour les consommateurs.

93 de 95