Portrait de détaillant: Shirley-Ann et Patrick Fordham

Décembre 2022

Shirley-Ann et Patrick Fordham du Metro Plus Fordham

Sur les traces de la réussite

L’épicerie familiale est en activité depuis 1952, elle en est à la 4e génération. Patrick et Shirley-Ann suivent les traces de leur père, grand-père et arrière-grand-père. Le Metro Plus Fordham est aujourd’hui un supermarché de 44 000 pieds carrés qui embauche près 130 employés. Situé à Saint-Zotique, près de Valleyfield dans l’ouest de la Montérégie, il assure aussi le service des clients des communautés avoisinantes jusqu’aux communautés limitrophes ontariennes à peine à une quinzaine de kilomètres du magasin.

Leur père Charles « Charly » Fordham a été intronisé au Temple de la renommée de l’ADA en 2021. Au début de la pandémie, Charly alors âgé de plus de 70 ans, s’est rangé aux recommandations de la santé publique en ne mettant pas sa santé à risque et en restant à la maison tous les jours. Il a plutôt travaillé 370 nuits d’affilée. Ça vous donne une idée de la personne qui a tracé la voie pour eux.

Poursuivront-ils l’aventure familiale ?

Comme dans la vaste majorité des familles de l’alimentation, dès que les deux jeunes Fordham ont été en âge de collaborer à l’entreprise familiale, ils l’ont fait à temps partiel. Quand est venu le temps de choisir leur domaine d’étude, tant Patrick que Shirley-Ann ne se destinaient pas vraiment à suivre les traces de leurs parents. L’aîné a d’abord choisi les sciences pures, alors que sa cadette, le design d’intérieur.

Dans les deux cas, le retour au bercail ne s’est pas fait attendre bien longtemps. Depuis 1996 pour Patrick et 2008 pour Shirley-Ann, ils ont décidé de poursuivre l’aventure familiale.

La formation d’une équipe

Patrick est responsable des opérations de l’épicerie, de la gestion des horaires, des inventaires et de la négociation des ententes commerciales. Un gérant d’épicerie l’appuie dans les commandes et la gestion du personnel. Sa sœur n’hésite pas à dire que son grand frère est bon dans son rôle, même qu’il vaut son pesant d’or : « Il retient du papa. »

Shirley-Ann est de son côté responsable du service à la clientèle, des ressources humaines et de la comptabilité. Ils n’ont pas vraiment eu l’occasion de se tirer les cheveux à la maison avec 13 ans de différence ; il n’y a pas plus de conflits dans l’entreprise, leur complémentarité étant selon eux la clé de leur succès.

Ils sont loin de s’attribuer tout le mérite, ils ont une solide équipe et surtout deux associés, Nathalie Léger et Luc Rinfret, respectivement directrice et directeur adjoint. Le quatuor puise sa force dans la capacité des membres à se parler et à aborder ensemble les enjeux quotidiens du monde de l’alimentation.

Les deux grands adolescents de Patrick, les premiers de la 5e génération, font leurs gammes tranquillement dans le département d’épicerie. Ceux de Shirley-Ann sont trop jeunes pour le moment, quoi que celle-ci affirme : « Ma plus vieille devrait commencer l’an prochain puisque l’on embauche de plus en plus jeune. » Les deux pouffent de rire, l’enfant n’a que 9 ans. La complicité entre le frère et la sœur est évidente.

Des défis et des valeurs

Les enjeux de main-d’œuvre sont bien sûr importants, mais c’est d’emblée la nécessité de bien répondre aux besoins des clients qui leur vient en tête comme plus grand défi. Ils viennent à peine de terminer des rénovations, mais des caisses libre-service seront installées à l’automne. Le problème actuel ne se résorbera pas de lui-même. Philosophes, ils croient qu’il faut apprendre à vivre avec la situation actuelle.

Ça prend beaucoup de travail pour suivre les traces d’un grand bâtisseur comme Charly. Il vient toujours quotidiennement faire son tour, mais il a changé son approche. Il n’arrive plus avec une liste de tâches à effectuer, il est maintenant en mode conseils et suggestions. Les parents sont une inspiration pour Patrick et Shirley-Ann : « On prend vraiment exemple sur leur parcours. » Les deux frangins tiennent à maintenir les valeurs de l’entreprise familiale, c’est qu’ici il est primordial de traiter chaque employé ou client de façon équitable comme un membre de la famille.

Comme leur père avant eux, les Fordham sont impliqués dans les associations locales et contribuent toujours sous forme de commandites auprès des activités et organismes locaux pour les aider dans leur cheminement.

Patrick et Shirley-Ann ont à cœur les besoins actuels de leur communauté, mais sans compromis sur le futur de l’entreprise et de la famille.

13 de 13