Du nouveau dans le programme ATE+ boucherie

Août 2020

Les 14 élèves de la première cohorte du DEP en boucherie de détail ATEplus ont reçu leur attestation de réussite. Tout au long de ce projet, les 17 marchands collaborateurs de la Mauricie ont été des partenaires indispensables en accueillant les élèves au sein de leur organisation, et ce, tout au long de leur formation. Ce programme est financé par le Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’oeuvre (FDRCMO), qui est sous la responsabilité de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Cette dernière offre des programmes avec le soutien du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

L’ADA, qui est promotrice du projet, tient à remercier les détaillants qui ont participé au succès de cette première cohorte en collaboration avec le personnel dévoué du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir. « Nous tenons également à féliciter les élèves qui ont réussi à surmonter les défis qui se sont présentés au cours de leur formation. Avec des besoins de main-d’oeuvre qui s’accentuent dans le détail alimentaire, un programme comme celui-ci est vraiment essentiel pour pouvoir répondre adéquatement aux besoins sur le terrain. Nous sommes enchantés qu’une seconde cohorte s’amorce dès cet automne », ajoute Pierre-Alexandre Blouin, PDG de l’ADA.

Rappelons que les élèves de ce programme sont rémunérés tout au long de leur formation autant lors de leurs apprentissages en classe (60 %) qu’en entreprise (40 %). De plus, les élèves ont bénéficié de 360 heures de stage dans un commerce de détail alimentaire de la région. « La formation en alternance entre le travail et les études, tout comme la formation continue des travailleurs adultes, est au centre de mes préoccupations pour faire face à la rareté de la main-d’oeuvre. De plus en plus, cette formule gagne en popularité parce qu’elle rémunère les étudiants, leur assurant ainsi un revenu, et qu’elle permet un parfait arrimage entre la formation et le marché du travail. Dans le contexte de la COVID-19, les travailleurs de l’alimentation font partie de nos services essentiels et ils sont un rouage important de notre économie », conclut M. Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Nouvelle cohortes ATE+ boucherie

De nouvelles cohortes financées débuteront dès la rentrée scolaire à Trois- Rivières, à Sherbrooke et à Rivière-du-Loup. Il y a toujours des places de disponibles. Manifestez-vous rapidement si vous êtes intéressés à accueillir un stagiaire ou encore à soumettre un de vos employés pour le programme.
D’autres écoles de formation professionnelle sont également sur les rangs pour lancer des cohortes dans la prochaine année à Cowansville, à Saguenay, à Québec et à Montmagny.
Pour plus de détails, contactez Daniel Choquette, Directeur du développement des affaires : dchoquette@adaq.qc.ca

5 de 9