Éditorial de Pierre-Alexandre Blouin

Octobre 2023

Automne 2023

La consigne modernisée avec les moyens du bord

À quelques semaines à peine de l’entrée en vigueur de la première échéance de la consigne élargie, on est pour le moment loin d’une inspirante modernisation. Les clients auront droit aux mêmes vieilles machines dans des portiques exigus ou devront s’armer de patience à la caisse pour un décompte manuel. Pas grave, vous allez pallier les frustrations avec les moyens du bord devant comme dans l’arrière-boutique, comme vous l’avez toujours fait.

Nous savons pertinemment que vous avez une multitude de questions et d’inquiétudes, que nous partageons. Il y a beaucoup de travaux et de comités en cours, mais ils ne débouchent pas toujours en solutions satisfaisantes. Les seuls nouveaux contenants consignés pour novembre sont ceux en aluminium, mais si des dépanneurs se retirent comme le règlement le leur permet, tous leurs contenants seront redirigés chez ceux qui conservent l’obligation. Ce sera donc plus de verre, plus de plastique aussi dans des sites qui ne sont pas conçus pour ça.

L’organisme de gestion désigné de la consigne, l’AQRCB a organisé en septembre une première rencontre d’information destinée aux détaillants sur fond d’optimisme malgré les échéances. Son directeur général Normand Bisson a expliqué son plan à haut niveau et répondu à des questions de détaillants principalement intéressés par les échéances à très court terme de novembre. Plusieurs questions demeurent en suspens, attendant les résultats de travaux et de négociations en cours ou à venir.

Ayant à maintes reprises soulevé le manque d’information disponible, nous ne pouvons que saluer l’initiative de l’AQRCB d’ouvrir la communication avec les différents acteurs impliqués dans cette ambitieuse modernisation. Plusieurs informations névralgiques doivent se rendre aux principaux intéressés : qui, quoi, comment, quand ? Rappelons que bien que la consigne soit modernisée par phases, certains clients risquent de ne pas l’avoir compris avant de se rendre chez vous.

Dans le cas qui vous concerne, serez-vous toujours visés ou non par la reprise ? Nous vous rappelons que les détaillants de moins de 4000 pi2 ne seront plus tenus légalement de reprendre les contenants consignés alors qu’une foule de nouveaux joueurs en auront l’obligation. Le règlement prévoit que les détaillants visés pourront se regrouper pour remplir leurs obligations, l’AQRCB prévoit également construire des dépôts pour récupérer les plus gros gisements de la province. En fonction de votre situation particulière, vous aurez des obligations différentes à respecter, des sites de retour à planifier ou encore de l’information à partager avec les clients.

Beaucoup de questions demeurent, beaucoup de travaux seront nécessaires dans les prochaines semaines et mois, notamment pour la seconde phase de la modernisation en mars 2025. Le décompte fait peur, plus que 17 mois restants. Pour le moment, restons concentrés sur novembre prochain. Nous avons identifié trois grands enjeux à adresser pour une réussite de cette première phase : des communications efficaces aux différents publics, des listes à jour rapidement intégrées à vos systèmes et une entente intérimaire favorisant la participation du plus grand nombre de détaillants possible.

Souhaitons-nous qu’une inspirante modernisation voie le jour à temps pour la seconde échéance de mars 2025.

Nous n’avons pas le choix de réussir cette modernisation, tous ensemble.

On va s’en parler, encore.

Pierre-Alexandre Blouin

Président-directeur général

26 de 769