Des règlements à venir et un chantier à opérer

Février 2022

Prévu pour cet automne, le règlement qui doit encadrer la modernisation de la consigne se fait toujours attendre. Sans celui-ci, qui balise et qui donne les orientations, il est difficile de planifier la transition adéquatement.

Cependant, le gouvernement du Québec doit être conscient que ce projet de modernisation doit se réaliser par étapes, comme plusieurs autres chantiers gouvernementaux. Que ce soit le REM, le tramway, le réseau de maisons des aînés, le tunnel Québec-Lévis, chaque grand projet d’immobilisation doit passer par une planification structurée et par un bureau de projets. Il faut établir la gouvernance du système, planifier le plan de desserte, rédiger les contrats, établir les liens avec les municipalités, signer des ententes avec les fabricants d’équipement et avec les opérateurs, conceptualiser le réseau informatique du système, etc.

Au jour 1 de la modernisation de la nouvelle consigne, il faut que le nouveau réseau soit préparé et opérationnel pour éviter un bris de service, surtout, une perte de confiance des consommateurs. La modernisation de la consigne, ce n’est pas une simple « bonification » du modèle de 1984, mais un nouveau modèle qui doit être défini, conceptualisé, automatisé et efficace, car les investissements sont majeurs.

97 de 102