Le plastique, prise 2

Août 2020

Le sac d’emplettes à Montréal

Dans la dernière édition, nous avons illustré deux approches opposées concernant la réglementation municipale sur la réduction ou l’abolition des sacs de plastique. Est-ce que la Ville de Montréal a lu notre dernière édition du RADAR?

L’administration Plante a annoncé, en février, que la Ville de Montréal abolira, par règlement, les sacs d’emplettes d’ici le 1er janvier 2021. La conseillère et membre du comité exécutif Laurence Lavigne-Lalonde a précisé qu’il s’agit uniquement des sacs d’emplettes. Il n’est aucunement question des autres sacs en magasin. Une période transitoire est prévue pour que les détaillants écoulent leur inventaire.

La pandémie sera-t-elle un frein à la modification du règlement pour abolir les sacs d’emplettes à la Ville de Montréal?

Au cours des prochains mois, nous allons discuter avec la direction générale de la Ville de Montréal pour nous assurer que le règlement porte uniquement sur les sacs d’emplettes et discuter de l’échéancier de l’application du règlement.

Le plastique à usage unique, espèce en voie de disparition au Canada

Le gouvernement fédéral compte interdire les articles en plastique à usage unique dès l’an prochain, a annoncé, en janvier, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, dans la foulée de la publication d’un rapport gouvernemental.

En juin 2019, avant la campagne électorale, le premier ministre Justin Trudeau avait fait part des intentions du gouvernement fédéral d’interdire les articles en plastique à usage unique. Le ministre Wilkinson veut rendre publique, au cours des prochains mois, une liste d’articles que le gouvernement interdira.

Le ministre Wilkinson a mentionné qu’une période transitoire sera accordée aux entreprises dépendantes de ces produits pour qu’elles puissent s’adapter à la nouvelle réalité, mais il demeure ferme sur un point : le gouvernement veut des changements rapidement.

Il sera important de rappeler que de nombreux emballages alimentaires permettent de protéger et de conserver les aliments. Est-ce que la nouvelle politique va prendre en considération les avancées en écoconception? Ou encore les avantages sur la durée de vie, comme la pellicule de plastique sur un concombre anglais, qui augmente sa durée de vie de 12 jours? Cela permet de réduire le gaspillage alimentaire. La barquette de polystyrène est un matériau recyclable et réutilisable, mais les centres de tri les refusent.

L’alimentaire est souvent la première cible de tous les regards alors que personne ne se soucie du suremballage autour des outils de rénovation.

En février dernier, nous avions demandé une rencontre avec le ministre pour discuter des enjeux reliés à l’utilisation du plastique en alimentation. Une rencontre était à planifier avec son ministère. Dernièrement, le ministre a mentionné qu’il est difficile de consulter les partenaires présentement et qu’il repousse le dévoilement d’une liste d’objets à interdire, mais que l’objectif du gouvernement demeure inchangé.

117 de 125