Les projets pilotes de la nouvelle consigne élargie en vigueur

Octobre 2021

Alors que nous attendons des nouvelles des résultats des travaux sur la réglementation de la nouvelle consigne, prévus à l’automne, 7 projets pilotes ont été annoncés le 17 août dernier par Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Tous des projets pilotes doivent récupérer les contenants consignés actuellement et les contenants qui seront consignés (tous les contenants de boissons entre 100 ml et 2 litres).

Le but des projets est d’expérimenter les différentes réalités dans divers contextes afin d’éviter d’implanter des solutions mal adaptées ou encore inefficaces. Nous devons vérifier la capacité d’un site à fort volume à desservir un quartier ou une municipalité. Il faut également tester des installations automatisées à proximité des résidents et dans quelques sites.

Parmi les prochaines étapes, l’une des plus importantes sera l’élaboration de la stratégie de transition. Avec une hausse importante des contenants consignés, les consommateurs devront bien comprendre le nouveau système et y adhérer. De plus, il sera aussi important de minimiser la reprise manuelle et la surcharge des installations actuelles au détail, qui sont largement inadéquates pour gérer les volumes attendus par la modernisation. Évidemment, l’ADA sera aux premières loges de cette transition pour s’assurer que les détaillants ne soient pas submergés de contenants à trier, à manipuler et à entreposer.

Au cours de l’automne, nous devrions être en mesure de vous consulter sur la réglementation proposée par le gouvernement du Québec.

Voici la liste des lieux et des types de projets pilotes:
GRANBY : Centre de dépôt automatisé, opéré par le IGA extra Saint Pierre, avec 6 gobeuses automatisées et adaptées à tous les types de contenants et des convoyeurs qui trient les contenants dans différents bacs.
TROIS-RIVIÈRES (SECTEUR CAP-DE-LA-MADELEINE) : Centre de dépôt avec, avec trois gobeuses pour les contenants consignés en vigueur. Le reste des contenants est trié manuellement. Le centre est opéré conjointement par des détaillants et des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme.
CHÂTEAUGUAY : Conteneur automatisé sur le terrain du IGA Extra de
Châteauguay. Le conteneur contient deux gobeuses qui reprennent tous les contenants. Ceux-ci sont récupérés directement à l’arrière du conteneur par les récupérateurs.
MONTRÉAL (2 PROJETS) : Dans l’entrée du Maxi Papineau, trois gobeuses reprennent tous les contenants. Ceux-ci sont redirigés vers des bacs de récupération à l’intérieur du magasin.

La coopérative des Valoristes récupère les contenants à l’ancienne gare du Terminus des voyageurs. Il s’agit d’un tri manuel des contenants.

À noter : Il n’y a pas de projets pilotes à Montréal qui permettent de mesurer, en forte densité urbaine, le retour des contenants. L’absence d’un projet pilote pour desservir la population des quartiers fortement peuplés où l’espace est rare nous préoccupe grandement.

TERREBONNE : L’interface de la gobeuse est installée à l’intérieur de la SAQ dépôt, mais avec un kiosque annexé à l’extérieur du magasin. Les contenants se retrouvent dans un conteneur qui classe, dans quatre différents bacs, les contenants par type de matière.
MONT-LAURIER : C’est un centre de dépôt avec quelques anciennes
gobeuses et celui-ci implique de la main-d’oeuvre avec l’organisme local Zone-Emploi. C’est essentiellement du tri manuel pour les contenants non consignés.
95 de 95