Une mesure d’aide pour les travailleurs expérimentés

Janvier 2020

Le 23 septembre dernier, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a dévoilé une mesure supplémentaire de son Plan d’action pour la main-d’œuvre. En effet, le Ministre souhaite aider financièrement les entreprises qui embauchent des travailleurs expérimentés. Ce nouveau programme de subvention salariale soutiendra les entreprises qui embauchent des travailleurs expérimentés à temps partiel. Ainsi, les employeurs pourront obtenir une subvention pouvant atteindre 50 % du salaire versé (sans excéder le salaire minimum), pendant un maximum de 52 semaines.

Cette mesure bonifie la mouture actuelle du Programme Subvention salariale pour personnes expérimentées, qui permettait d’aider seulement les personnes qui travaillaient plus de 30 heures par semaine. Pour en savoir plus sur le programme en vigueur, nous vous invitons à communiquer directement avec un conseiller d’Emploi-Québec dans votre région : https://www.mtess.gouv.qc.ca/services-en-ligne/centres-locaux-emploi/localisateur/services.asp

Cette mesure est un pas dans la bonne direction, mais nos membres nous ont exprimé clairement qu’ils craignent que l’exode de leurs employés expérimentés se poursuive si rien n’est fait pour relever leurs seuils d’imposition. Au cours des prochains mois, le gouvernement du Québec débutera ses consultations prébudgétaires. Pour vous permettre de répondre à la demande, nous croyons que le gouvernement devrait également envisager de défiscaliser les heures supplémentaires pour notre secteur d’activité, le temps que se résorbe l’importante pénurie de main-d’œuvre actuelle. Ainsi, vos employés qui accepteraient de travailler plus d’heures seraient non seulement payés pour cela, mais bénéficieraient également d’un crédit fiscal sur ces heures. À la clé, un service bonifié à la clientèle et davantage d’argent circulant dans l’économie du Québec.

2 de 4