Une mise à jour économique qui oublie le secteur alimentaire

Février 2022

Source: Facebook de François Legault

Le 25 novembre dernier, le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a déposé une mise à jour économique. Avec la pénurie de main-d’oeuvre dans plusieurs secteurs économiques, dont celui du détail alimentaire, les attentes étaient élevées de la part des entrepreneurs. Le gouvernement a décidé de répondre à ses propres besoins de main-d’oeuvre avant de décider d’appuyer les petites et moyennes entreprises du Québec, dont la majorité d’entre vous fait partie.

Cet automne, nous avions écrit au ministre des Finances pour lui brosser un portrait de votre réalité. Nous lui avons expliqué que certains détaillants doivent réduire les heures de service de certains départements (boucherie, charcuterie, boulangerie) ou encore fermer certains comptoirs de service faute de personnel. Pour freiner l’hémorragie actuelle et pour garder le plus longtemps nos employés expérimentés, nous avons demandé au ministre de hausser de manière significative le taux d’exemption d’impôt pour les travailleurs expérimentés.

Il ne faut pas que vos employés plus âgés soient pénalisés financièrement lorsqu’ils décident de demeurer au travail. Nous allons continuer à proposer des solutions pour pallier votre pénurie de main-d’œuvre et si vos députés se présentent en magasin, n’hésitez pas à leur rappeler que pour nourrir tous les Québécois, ça prend également des travailleurs chez les détaillants.

Le gouvernement a déterminé les secteurs prioritaires comme suit:

Pour le secteur public: Pour le secteur privé:
L’éducation Le génie
La santé et les services sociaux La technologie de l’information
Les services de garde éducatifs à l’enfance La construction
19 de 21