Élections municipales

Février 2022

En novembre dernier, plusieurs municipalités ont vécu des changements majeurs. Sept des dix plus grandes villes de la province ont un nouveau maire à leur tête (Québec, Laval, Gatineau, Longueuil, Sherbrooke, Saguenay, Terrebonne). Seules les villes de Montréal, de Lévis et de Trois-Rivières ont gardé la même administration municipale. Dans plusieurs municipalités, plusieurs élus sont des jeunes, des femmes et des personnes issues de la diversité culturelle.

Ce vent de changement risque d’apporter des modifications dans la manière de faire de la politique municipale. Plusieurs élus désirent intervenir dans les champs de compétences réservées au niveau provincial ou fédéral. Plusieurs candidats ont parlé de logement social, de garderies, d’environnement. C’est bien de vouloir agir sur plusieurs enjeux, mais il faudra également que les municipalités accompagnent nos commerçants.

C’est ce que la Ville de Québec a décidé de faire dans son dernier budget municipal, car elle va créer un programme pour aider les commerçants qui ont subi des pertes importantes au cours de la dernière année. Malgré la pensée populaire, certains détaillants en alimentation ont subi des pertes, surtout dans les quartiers centraux de la ville de Québec.

Par ailleurs, après la ville de Prévost, une deuxième municipalité, Mascouche, souhaite imposer des redevances sur des contenants de boissons de moins de 1 litre dans le but de créer un fonds pour des projets environnementaux. Ce qui est paradoxal, c’est que les contenants de boissons sont déjà visés par la réglementation provinciale. D’une part, les entreprises paient déjà des frais pour que les contenants soient récupérés par la collecte sélective. D’autre part, les municipalités sont d’ailleurs pleinement compensées pour gérer les matières recyclables. De plus, ces contenants de boissons seront éventuellement consignés.

18 de 23