Fixation du prix du lait

Février 2023

Chaque automne, la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) tient une consultation pour fixer les prix minimums et maximums du lait conventionnel. La séance publique s’est déroulée ce lundi 21 novembre.

Pour répondre à la directive de la Commission canadienne du lait et pour répondre à la hausse du coût des intrants, le Conseil des industriels laitiers du Québec et Agropur ont demandé à la Régie d’augmenter les prix du lait de 2,02 % à 2,24 % selon la teneur en composants du lait et le format.

De notre côté, nous avons démontré à la Régie que les marges bénéficiaires des détaillants ont diminué au cours des dernières années malgré des hausses du prix du lait chaque année. Étant donné que l’écart entre le prix minimum et le prix maximum n’a pas changé depuis le 1er février 2018, les marges rétrécissent chaque année.

Pour se faire, nous avons fait deux propositions :

  • Augmenter l’écart de 0,16 $ à 0,18 $ entre le prix minimum et le prix maximum pour l’ensemble des formats.
  • Augmenter l’écart au même rythme que la hausse du prix du lait.

Cette proposition permet de rattraper les pertes des années passées et de maintenir les mêmes marges au fil des prochaines hausses de prix.

Le 24 novembre, la Régie a rendu sa décision concernant le prix au 1er février 2023. Elle augmente l’écart à 0,17 $ entre le prix minimum et le prix maximum pour le prix au détail. Elle n’accorde également qu’un seul 1 % de hausse aux laiteries.

Nous avons continué à collaborer avec la Régie pour être en mesure d’inscrire dans le règlement sur le prix du lait un libellé qui garantit une protection des marges bénéficiaires des détaillants en maintenant le prix du lait accessible aux Québécois.

19 de 20